traitement de l’humidité par assèchement des murs,france,nantes,rennes, brest, caen,angers,cherbourg,lorient,saint brieuc,laval,le mans,alençon

` MUR- A 06 62 60 08 61
Traitement de l’humidité dans l’habitat ancien
ASSECHEMENT
Injection résine : Mur-Assechement remontées capillaires sous enduits : Mur-Assechement remontée capillaire sous enduit : Mur-Assechement remontées capillaires sous fibre de verre : Mur-Assechement remontées capillaires sut placo-plâtre : Mur-Assechement decaissement d'un mur périphérique : Mur-Assechement drain en pied de mur : Mur-Assechement
Pour stopper définitivement les remontées capillaires il faut empêcher, bloquer la migration de l’eau dans les murs touchés par ce phénomène. En effet en bloquant le mécanisme des remontées capillaires  le mur n’est plus alimenté en eau, il n’y a plus :
  - de poussée, de pression dans les murs.   - d’évaporation, donc plus de dégradations. Le salpêtre n’est que la résultante de l’évaporation de l’eau chargée de sels minéraux, de sulfates, et de nitrates.
Les effets des remontées capillaires sont destructeurs :   - en exerçant une poussée permanente dans les murs (effets mécaniques).   - en maintenant un taux d’humidité élevé et permanent dans la maison  dû à l’évaporation  (santé et confort).   - en dégradant les matériaux du bâti par concentration des sels minéraux, sulfates, nitrates ….(effets chimiques).
Par méconnaissance certaines solutions totalement inadaptées vont aggraver le phénomène des remontées capillaires et amplifiées les dégradations.       Les solutions, qui ne traitent que les effets sans s’attaquer aux causes, sont vouées à l’échec.                                                                       Voici les plus fréquemment utilisées :
La barrière chimique :
Cela consiste, en théorie, à  injecter sous pression des produits chimiques (résines) afin de placer artificiellement un film plastique homogène en pied de mur pour étanchéifier ce mur. La pratique est…… délicate ! Comment peut-on implanter un film plastique  homogène dans un mur hétérogène ? Sans compter que la nature des produits utilisés et leur injection sous pression ne font que fragilisés la résistance mécanique des murs et présentent de par leur composition chimique un risque pour la santé.
Les traitements d’étanchéité : (Surépaisseurs   d’enduit,   produits   d’étanchéité,   plaquages     (pierres, faïence..)
Avec ces traitements  on déplace le problème. On bloque l’évaporation sur les zones traitées! L’eau en migration  va poursuivre son ascension pour pouvoir s’évaporer. On peut ainsi trouver des remontées capillaires dans les murs des chambres de l’étage (parfois jusqu’à 5m de hauteur).
Les caches misères: ( fibre de verre , lambris,   briques,   isorel,   placo-plâtre…  ) L’utilisation de doublage ne fait que masquer provisoirement les effets. Très rapidement les matériaux utilisés pour ces  doublages vont s’imprégner de l’humidité d’évaporation du support et vont à leur tour ce dégradé. On efface et on recommence !
Le traitement par le sol : le drain Contrairement aux idées reçues le drain non seulement ne solutionne pas le problème  des remontées capillaires mais l’aggrave et peut même être à l’origine de ce problème. Un petit retour sur le phénomène  de la remontée capillaire. Pour qu’il se produise, il faut que 3 éléments concomitants : - un milieu humide . - un support poreux dont les caractéristiques permettent   l’enclenchement du processus de remontée capillaire. - des sels (nitrates et sulfates) dissous dans l’eau.
L’eau véhiculée par le drain posé en pied de mur ne fait qu’alimenter ce mur en eau. Dans le meilleur des cas il ne fait qu’entretenir les remontées capillaires. Dans le pire des cas il amène l’élément manquant, l’eau, le processus des remontées capillaires peut alors s’amorcer. C’est fréquemment le cas  des vieux bâtiments qui ne présentent aucune pathologie liée à l’ humidité  ou à la remontée   capillaire . En posant un drain on déclenche le mécanisme des remontées capillaires, (on fragilise également le pied de mur). La bonne utilisation du drain consiste à l’implanter en amont du mur afin qu’il dévie l’eau provenant du terrain.
Toutes ces solutions ne peuvent être considérées comme un traitement des remontées capillaires. Seuls les traitements   s’attaquant aux   causes   permettent d’endiguer définitivement le phénomène des remontées capillaires,  annihilant les effets et les dégradations.  
Produits d’étanchéité
Surépaisseurs d’enduits
Fibre de verre
Placo-plâtre
haut de page haut de page accueil accueil 3
Traitement des remontées capillaires, salpêtre, humidité, assèchement des murs.
Bretagne, Normandie, Pays de Loire........France. Calvados (14), Manche (50),Orne (61),Côtes-d'Armor (22),Finistère (29),Ille et Vilaine (35),Morbihan(56), Loire-Atlantique (44), Maine-et-Loire (49,Mayenne (53),Sarthe (72) Côtes d’Armor: Plérin,Saint Brieuc, Dinan, Guingamp, Lamballe, Loudéac, Lannion. Finistére :Brest, Quimper, Morlaix ,Concarneau . Morbihan :Lorient, Auray,  Vannes, Pontivy, Ploermel. lle et Vilaine :Rennes, Dinard, Redon, Saint Malo, Cancale, Bain de Bretagne, Pacé, Vitré, Fougéres. Loire Atlantique: Nantes, Saint  Nazaire, Ancenis, Blain, Châteaubriand. Calvados: Caen, Bayeux, Liseux, Falaise, Vire. Manche: Cherbourg, Barneville-Carteret, Coutances, Saint-Lô, Granville,  Avranches. Orne : La Ferté-Macé ,Alençon, Flers, L’Aigle, Domfront, Sées, Bagnoles de l’Orne, Gacé. Mayenne: Laval, Mayenne, Ernée, Craon, Château-Gontier., Sarthe: Le Mans, La Flèche, La Ferté-Bernard.
page suivante

le traitement par drain

le traitement par caches misères

le traitement par produits d’étanchéité

traitement humidité des murs : Bretagne Normandie Pays de Loire France

le traitement par injection de résine

traitement remontée capillaire humidité mur humide

les mauvaises solutions pour traiter les remontées capillaires

t
t
Le procédé ECODRY   offre un résultat garanti pour le traitement des remontées capillaires.
Avant
Aprés
Accueil Injection résine remontées capillaires sous enduits remontée capillaire sous enduit remontées capillaires sous fibre de verre remontées capillaires sut placo-plâtre decaissement d'un mur périphérique drain en pied de mur
Pour stopper définitivement les remontées capillaires il faut empêcher, bloquer la migration de l’eau dans les murs touchés par ce phénomène.   En effet en bloquant le mécanisme des remontées capillaires le mur n’est plus alimenté en eau, il n’y a plus
  - de poussée, de pression dans les murs.  - d’évaporation, donc plus de dégradations. Le salpêtre n’est que la résultante de l’évaporation de l’eau chargée de sels minéraux, de sulfates, et de nitrates. Les effets des remontées capillaires sont destructeurs :  - en exerçant une poussée permanente dans les murs (effets mécaniques).  - en maintenant un taux d’humidité élevé et permanent dans la maison    dû à l’évaporation  (santé et confort).  - en dégradant les matériaux du bâti par concentration des sels minéraux,  sulfates, nitrates ….(effets chimiques).
Par méconnaissance certaines solutions inadaptées vont aggraver le phénomène des remontées capillaires et amplifiées les dégradations. Les solutions,  qui ne traitent que les effets sans s’attaquer aux causes, sont vouées à l’échec.                                          Voici les plus fréquemment utilisées :
La barrière chimique :
Cela consiste, en théorie, à injecter sous pression des produits chimiques (résines) afin de placer artificiellement un film plastique homogène en pied de mur pour étanchéifier ce mur. La pratique est…… délicate ! Comment peut-on implanter un film plastique  homogène dans un mur hétérogène ? Sans compter que la nature des produits utilisés et leur injection sous pression ne font que fragilisés la résistance mécanique des murs.
Les traitements d’étanchéité : Surépaisseurs d’enduit, produits d’étanchéité, plaquages (pierres, faïence.)
Avec ces traitements on déplace le problème. On bloque l’évaporation sur les zones traitées! L’eau en migration  va poursuivre son ascension pour pouvoir s’évaporer. On peut ainsi trouver des remontées capillaires dans les  murs des chambres de l’étage (parfois jusqu’à 5m de hauteur). 
Les caches misères:   (fibre de verre, lambris, briques, isorel, placo-plâtre… ) L’utilisation de doublage ne fait que masquer provisoirement les effets. Très rapidement les matériaux utilisés pour ces doublages vont s’imprégner de l’humidité d’évaporation du support et vont à leur tour ce dégradé. On efface et on recommence !
L’eau véhiculée par le drain posé en pied de mur ne fait qu’alimenter ce mur en eau. Dans le meilleur des cas il ne fait qu’entretenir les remontées capillaires. Dans le pire des cas il amène l’élément manquant, l’eau, le processus des remontées capillaires peut alors s’amorcer. C’est fréquemment le cas  des vieux bâtiments qui ne présentent aucune pathologie liée à l’humidité ou à la remontée capillaire. En posant un drain on déclenche le mécanisme des remontées capillaires, (on fragilise également le pied de mur).La bonne utilisation du drain consiste à l’implanter en amont du mur afin qu’il dévie l’eau provenant du terrain.
Toutes ces solutions ne peuvent être considérées comme un traitement des remontées capillaires. Seuls les traitements s’attaquant aux  causes permettent d’endiguer définitivement le phénomène des remontées capillaires,  annihilant les effets et les dégradations.
Produits d’étanchéité
Surépaisseurs d’enduits
Fibre de verre
Placo-plâtre
Contrairement aux idées reçues le drain non seulement ne solutionne pas le problème  des remontées capillaires mais l’aggrave et peut même être à l’origine de ce problème. Un petit retour sur le phénomène  de la remontée capillaire. Pour qu’il se produise, il faut que 3 éléments concomitants : - un milieu humide. - un support poreux dont les caractéristiques permettent   l’enclenchement du processus de remontée capillaire. - des sels (nitrates et sulfates) dissous dans l’eau.
Le traitement par le sol : le drain
telephone mur-assechement telephone mur-assechement
Le procédé ECODRY   offre un résultat garanti pour le traitement des remontées capillaires.